Partager la page

Fill 1

Police municipale

La police municipale contribue à maintenir l’ordre et la tranquillité sur le territoire de la commune de Veyrier par des actions préventives et répressives. Ce corps joue un rôle central en matière de sécurité de proximité dans les quartiers.

Nous répondons à vos questions et traitons vos demandes du lundi au vendredi de 7h00 à 17h00 au 022 899 10 13 ou par email à l’adresse apm@veyrier.ch

En cas d’absence du bureau les appels sont déviés sur la patrouille de service. En dehors de ces horaires, vous pouvez laisser un message sur le répondeur et nous vous rappellerons.

En cas d’urgence veuillez composer le 117.

Urgences

Police
117

Pompiers
118

Ambulance (urgences vitales)
144

Centre antipoison
145

La Main Tendue
143

HUG – Urgences adultes
022 372 81 20
Accès direct aux services d’urgences

HUG – Urgences pédiatriques
Accueil urgences pédiatriques

 

Autres numéros utiles

Police cantonale
Nouvel Hôtel de Police
Chemin de la Gravière 5
1227 Acacias
022 427 81 11

Hôtel de Police
Boulevard Carl-Vogt 17
1205 Genève
022 427 81 11

Service des contraventions
Chemin de la Gravière 5
1227 Acacias
022 427 51 70

Poste de police de Carouge
Rue de la Fontenette 18
1227 Carouge
022 427 66 10
Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00

ge.ch/organisation/corps-police

Emplacements sur la commune des défibrillateurs automatiques  :

  • Place de l’Église 7 | 1255 Veyrier
    Bâtiment de la mairie, devant le hall d’entrée de la salle du Conseil municipal
    Emplacement extérieur
  • Espace communal | Avenue du Grand-Salève 4 | 1255 Veyrier
    Hall d’entrée des locaux des associations communales et de l’Espace culturel – La Mansarde Emplacement intérieur
  • École de Grand-Salève | Avenue du Grand-Salève 8-10 | 1255 Veyrier
    Hall d’entrée de la salle de gymnastique principale | Emplacement intérieur
  • École de Bois-Gourmand | Route de Veyrier 210 | 1255 Veyrier
    Préau de l’école, devant l’entrée de la salle du restaurant scolaire
    Emplacement extérieur
  • Centre sportif du Grand-Donzel | Route Antoine-Martin 21 | 1234 Vessy
    Devant l’entrée de la réception du Tennis Club Veyrier Grand-Donzel
    Emplacement extérieur
  • École de Pinchat | Bâtiment de Choudens | Chemin de la Tour-de-Pinchat 4 | 1234 Vessy
    Entrée côté parking | Emplacement extérieur
  • Véhicule de la Police municipale 

Voir plan des emplacements

Missions

Autorisations

La nouvelle Loi sur la restauration, le débit de boisson, l’hébergement et le divertissement (LRDBHD) est en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

Dorénavant ce sont les communes qui délivrent les autorisations pour l’exploitation des événements de divertissement public, ainsi que pour les buvettes qui sont exploitées durant ceux-ci.

Elles délivrent également les autorisations pour les soirées privées et les événements de divertissement «hors programmation» qui ont lieu dans les établissements de divertissement publics, ainsi que pour les buvettes qui y sont exploitées ponctuellement.

ATTENTION !

Toute demande d’autorisation doit parvenir à la police municipale minimum 30 jours avant le début de la manifestation et par le biais du Guichet Universel de l’État de Genève  (lien ci-dessous).

Pour des manifestations de plus de 1500 participants ou nécessitant des infrastructures particulières, le délai minimum est de 60 jours avant la manifestation.

Les communes peuvent prélever des émoluments en vertu de la nouvelle loi.
Toute demande d’autorisation non établie via le Guichet Universel de l’État de Genève sera facturée (voir Règlement communal LC 45 311 ci-dessous).

Les agent-e-s en uniforme de la police municipale (APM) possèdent une excellente connaissance des quartiers grâce, notamment, à des rencontres très régulières avec les habitant-e-s, commerçant-e-s, membres d’associations, responsable d’écoles, etc. De plus, ils/elles privilégient les patrouilles à pied ou en vélo afin de favoriser l’échange avec la population.

Le concept de police de proximité présuppose que la Police municipale se rapproche des citoyens en assurant, notamment, une présence accrue et visible sur le terrain. Il nécessite, par ailleurs, que les policiers municipaux entretiennent des partenariats (réseaux) dans leur quartier.
Pour établir un lien de confiance durable, la Police municipale doit non seulement connaître la réalité dans laquelle elle œuvre (population, acteurs du quartier, problématiques récurrentes, besoins spécifiques, etc.) mais également, faire connaître aux acteurs du quartier les prestations qu’elle peut fournir.
Les actions de proximité menées par la Police municipale n’ont aucunement pour objectif de remplacer l’action répressive qui appartient également à ce corps uniformé. La prévention constitue un complément à l’action répressive.

Par ailleurs, les agents de la Police municipale bénéficient de nouvelles compétences en matière de :

• Loi sur les stupéfiants (LStup) : consommation et détention pour assurer sa propre consommation
• Loi sur les armes (LArm) : détention d’armes à feu, couteaux automatiques, couteaux pavillon, spray de défense, etc. (Dénonciation au Ministère public, audition, rapport de renseignement, saisie)
• Loi sur la circulation routière (LCR) : conduite sous l’influence de l’alcool (jusqu’à 0,24mg/l) ; automobilistes conduisant sans permis de conduire ; conduite d’un véhicule sans assurance ; etc.
• Code de procédure pénale (CPP) : appréhension d’un individu (maximum 3 heures) ; arrestation provisoire (conduite au poste et mise en salle d’audition, fouille de sécurité, contrôle d’identité, procès-verbal d’audition, communication au Procureur général des actes officiels, etc.)
• Loi fédérale sur les étrangers et l’intégration (LEI) : conformément à la décision prise par le Conseil administratif et à ce que prévoit le règlement des agents de la Police municipale, dite compétence n’est exercée par les policiers municipaux que dans les cas où ils sont intervenus dans le cadre de la violation d’autres dispositions légales (commission d’autres infractions).

Quelques règles à respecter

(Règlement sur la salubrité et la tranquillité publiques E 4 05.03, art. 16, 17, 26 à 34.

 Tout excès de bruit de nature à troubler la tranquillité publique est interdit.

L’interdiction des excès de bruit s’étend aussi bien à ceux qui prennent naissance sur le domaine privé qu’à ceux qui prennent naissance sur le domaine public.

Entre 21 h et 7 h, tout acte de nature à troubler la tranquillité nocturne notamment le repos des habitants, est interdit. Sont exemptées les nuisances sonores inhérentes à des manifestations sur le domaine public, pour autant que celles-ci aient été autorisées et que les nuisances restent dans les limites fixées par l’autorisation et soient conformes à ce qui est usuel lors d’évènements de ce genre.

Sont également interdits sur la voie publique :

  • Les bruits dits « inutiles » (cris, vociférations)
  • Les appareils reproducteurs de sons (radio, tv, amplificateurs portables)
  • Toute diffusion parlante ou musicale au moyen d’un appareil (sauf autorisation du département)

Sont soumis à réglementations d’horaires ou de période dans l’année :

  • Utilisation d’instruments de musique à des fins d’apprentissage
  • Utilisation de marteaux et perceuses
  • Tondeuses à gazon et tronçonneuses
  • Machines à souffler les feuilles

(règlement sur la conservation de la végétation arborée L 4 05.04, art. 21A)

Tout propriétaire, locataire, usufruitier, fermier ou exploitant est tenu de procéder à l’enlèvement et à la destruction des nids de chenilles processionnaires, ou de mettre en place des mesures visant à éviter la propagation de ces insectes, dès leur apparition.

Les mesures visées s’appliquent aux espèces telles que les pins, les cèdres et les chênes, qui se trouvent dans un périmètre à risque autour de lieux destinés à l’accueil du public, tels que des crèches, écoles, places et parcs publics, places de jeux et piscines.

Ces mesures sont en principe à la charge du propriétaire des arbres.

Le département édicte des directives en matière d’information de la population au sujet des risques liés à la présence des chenilles processionnaires ainsi que des mesures de précaution à respecter, des travaux à réaliser et des dates d’intervention.

(loi sur les chiens M 3 45, art. 16, 18, 20, 21, 23, 31)
(règlement d’application de la loi sur les chiens M 3 45.01 art. 9, 12)

La commune de domicile du détenteur est chargée de délivrer la marque de contrôle. Cette marque de contrôle doit être acquise jusqu’au 1er avril de l’année en cours ou, passé ce délai, dès l’acquisition du chien et est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivante.

Tout chien doit porter à son collier la marque de contrôle, annuelle et numérotée et ce en tout temps. A défaut, le détenteur pourrait être amené à être verbalisé en cas de contrôle.

Toute personne séjournant avec son chien sur le territoire du canton durant une période inférieure à 3 mois n’est pas tenue d’enregistrer son chien auprès de la banque de données, de suivre les formations théorique et pratique, de s’acquitter de l’impôt sur les chiens, ni d’acquérir la marque de contrôle.

Le détenteur est tenu de :

  • Disposer en permanence du matériel adéquat pour maîtriser son chien, d’être titulaire d’une assurance-responsabilité civile et de munir son chien d’une médaille indiquant le nom, l’adresse et le numéro de téléphone du détenteur. Il doit également s’acquitter de l’impôt sur les chiens.
  • Prendre les précautions nécessaires afin que son chien ne puisse lui échapper, blesser, menacer ou poursuivre le public et les animaux, ni porter préjudice à l’environnement, notamment aux cultures, à la faune et à la flore sauvages. Les chiens se doivent d’être tenus au moyen d’une laisse et ce, en tout temps sur la voie publique.
  • Prendre toute les précautions nécessaires afin que son chien ne trouble pas la tranquillité publique par ses aboiements ou ses hurlements. Il lui incombe également de l’empêcher de souiller le domaine public, les cultures et les espaces naturels ainsi que de ramasser les déjections.

Sont considérés comme errants les chiens non enregistrés dans la banque de données et dont l’identité du détenteur ne peut pas être établie. A défaut de pouvoir être identifié, les animaux seront conduits à la fourrière cantonale pour chiens à Collex-Bossy.

 

Informations générales

Lorsque vous avez besoin de places de stationnement devant votre domicile pour un déménagement ou lors de travaux à votre domicile, nous pouvons installer des panneaux de signalisation adaptés.

Veuillez adresser votre demande à la police municipale 10 jours avant la date prévue par courriel à l’adresse apm@veyrier.ch.

Lors de vos départs en vacances ou autre absence, vous avez la possibilité de nous en informer par courriel à l’adresse apm@veyrier.ch

Les agents pourront, dès lors, porter une attention particulière durant leurs patrouilles aux abords de votre domicile et ce, dans la mesure des disponibilités du service.

 

Dix jours après réception, tout objet trouvé est transmis au Service cantonal des objets trouvés, rue des Glacis-de-Rive 5, 1207 Genève, tpg lignes 1,5 et 12.

Horaires d’ouverture
Du lundi au vendredi de 7h30 à 16h

022 546 09 00

Une procédure interne a été mise en place pour l’enlèvement rapide des tags et graffitis. Nous constituons un dossier photos, fiche technique et dépôt de plainte. Les SIG et Swisscom font le nécessaire à l’effacement des tags sur leurs édicules, les frais pour les effacer étant supportés par la commune.

Pour les bâtiments privés, le propriétaire qui souhaite faire nettoyer les graffitis sur les murs de sa propriété doit s’adresser directement à son assurance concernée et suivre les directives de cette dernière.

Sécurité

Les patrouilleur-se-s veillent à la sécurité des élèves aux heures d’entrée et de sortie des classes à des emplacements déterminés et situés à proximité des bâtiments scolaires ou, exceptionnellement, dans des secteurs plus éloignés des centres scolaires.

Ils protègent les écoliers des dangers de la circulation en leur facilitant la traversée de la chaussée. Dans la mesure du possible, ils contribuent à leur éducation routière en surveillant leur comportement dans le trafic routier et en les habituant à mettre en pratique les règles de la circulation.

Le groupe se compose de 10 collègues qui sont répartis sur 10 lieux de travail. Ils sont situés aux abords des trois groupes scolaires de Bois-Gourmand, Grand-Salève, et Pinchat.

Les agents de la police municipale assurent des contrôles sporadiques aux alentours des écoles.

GE_veille est le concept cantonal genevois de prévention des cambriolages. Le concept implique l’ensemble des acteurs dans le renforcement de la sécurité, en particulier pour prévenir les cambriolages, soit la population, les autorités communales, les agents de police municipale et la police cantonale.

Cette dernière intervient lors de cambriolages ou de tentatives mais elle diffuse également des bulletins mensuels de situation et de prévention des cambriolages ciblés et organise des soirées d’information à l’intention de toutes les personnes intéressées par cette problématique.

La principale mesure de sécurisation est la prise de bonnes habitudes. Elles sont simples et ne coûtent rien.

À savoir :

  • Tenez un inventaire de vos objets de valeur en indiquant les numéros de série. Conservez les factures. Profitez du moment de l’achat pour noter les références et faire une photo. La police pourra ainsi plus facilement vous restituer vos biens si elle les retrouve.
  • Ne laissez pas vos objets de valeur à la vue de tous.
  • Ne déposez pas les cartons de vos nouveaux appareils devant chez vous, les cambrioleurs auront vite fait de repérer ce qu’il y a à voler chez vous.
  • Fermez vos portes et fenêtres à clé même pour une absence de courte durée (y compris si vous êtes dans votre jardin). Ne laissez pas vos fenêtres ouvertes en oscillo-battants.
  • Donnez l’impression que votre habitation est occupée quand vous partez en vacances.
  • Demandez à un voisin ou à un membre de la famille de :
    — relever le courrier ;
    — de tondre la pelouse ;
    — d’abaisser et de relever les volets.
  • Signalez tout élément suspect dans votre rue ou chez vos voisins à la police.

Vous pouvez renforcer les portes et les fenêtres de votre habitation afin de rendre la tâche du cambrioleur plus difficile.

  • Renforcez vos portes avec un cylindre de sécurité, une rosace, des verrous supplémentaires, etc.
  • Installez des poignées à clé à vos fenêtres.
  • Faites placer du vitrage de sécurité (verre feuilleté).
  • Installez des volets.

L’installation d’un système de sécurité électronique n’est pertinente que si l’habitation est déjà correctement sécurisée. En effet, ce système ne retarde pas le cambrioleur mais peut le dissuader.

Faites appel à des professionnels pour vous guider. Référez-vous à la législation en vigueur.

  • Installation d’un système d’alarme
  • Installation d’un système de vidéosurveillance

Protégez votre domicile des cambrioleurs

Avisez immédiatement la police (numéro 117) en cas de constatations suspectes dans votre voisinage. Mieux vaut une fois de trop, qu’une fois de pas assez.

Dans le cadre de ses recherches, votre police apprécie votre aide. Notez l’immatriculation, la couleur et la marque du véhicule suspect, la direction de fuite des suspects, le nombre et l’allure des suspects (taille, âge, couleur des cheveux, langue parlée, race, corpulence, habillement et particularités.)

Les cambriolages qui se passent au crépuscule:

Le passage à l’heure d’hiver augmente la menace des cambriolages en fin de journée. La nuit tombe alors que la majorité des gens travaille encore; les habitations sont dans l’obscurité et les cambrioleurs en profitent. Il existe plusieurs astuces et réflexes sécuritaires susceptibles de les dissuader.

Ces vols, pour la plupart commis au préjudice de personnes âgées, consistent pour leurs auteurs à se faire passer pour un plombier, un employé de régie, un policier, une pharmacienne, un neveu, etc. afin de s’introduire dans le domicile des futurs lésés. Une fois sur place, l’individu laisse entrer discrètement un complice dans le logement du lésé, qui en profite pour dérober de l’argent, des bijoux ou d’autres objets de valeur.

Ces faux employés demandent également à ce que leur prestation soit réglée par carte bancaire. Ainsi, la victime est menée à apposer sa carte sur un téléphone portable et à en composer le code. Après avoir subtilisé la carte, des retraits frauduleux sont effectués par les auteurs des méfaits.

Conseils préventifs

  • Ne gardez pas d’importantes liquidités à votre domicile
  • N’ouvrez par votre porte à n’importe qui
  • Soyez vigilants envers les personnes susceptibles de vous proposer des services à domicile
  • Exigez une carte professionnelle (par exemple d’un policier en civil…) et vérifiez dans la mesure du possible, la qualité de la personne se recommandant d’une institution ou d’un service public
  • Différents systèmes de sécurité sont recommandés sur votre porte d’entrée comme l’installation d’un système d’alarme, porte blindée, judas optique ou entrebâilleur, etc.
    Si malgré ces précautions, vous êtes victime d’une infraction, ayez le réflexe, d’appeler la centrale police au numéro 117. Au bout de la ligne, un policier spécialiste de l’urgence vous posera les questions nécessaires et vous guidera utilement.

Nous souhaitons attirer également votre attention sur les contrats mirifiques, tels que :

  • Promesse de gagner le gros lot
  • Offres pour des travaux de charpentes, de parquets
  • Proposition de divers travaux par les gens du voyage
  • Devis de certaines sociétés de dépannage
  • Produit « miracles » (pilules pour maigrir, etc.)
  • Garanties de résultats (voyance, santé, etc.)
  • Soyez vigilants envers les personnes susceptibles de vous proposer des services à domicile et en cas de doute voire d’urgence, veuillez composer le 117

Escroquerie téléphonique, précautions à prendre :

  • Se méfier d’une personne vous appelant pour demander de l’argent
  • Ne pas céder pas à la notion d’urgence prétextée par l’auteur.
  • En cas de doute sur l’identité de l’appelant, répondez que vous allez réfléchir et raccrochez. Prendre contact avec un membre de confiance de votre famille pour en discuter et vérifier les informations données par l’appelant.
  • Ne jamais confier d’argent liquide ou de valeurs à un inconnu.
  • Si la tentative d’escroquerie se confirme ou que des doutes subsistent, informez la police.
  • Pour cela contactez le poste de police le plus proche ou le numéro d’urgence 117.

Collaboration avec la commune de Troinex

Une collaboration avec la commune de Troinex a été mise en place afin d’effectuer diverses missions sur leur territoire. Une convention type et un cahier des charges ont été établis entre les deux communes.

Nos missions et tâches, qui représentent environ 300 heures de travail par année, sont les suivantes :

  • prévention aux abords de l’école et de la garderie d’enfants
  • formation des patrouilleur-se-s scolaires
  • présence lors de manifestations
  • surveillance des zones de stationnement
  • réquisition habitants
  • réquisition centrale gendarmerie (117)

Intégrer la Police municipale

Vous souhaitez être proche de la population, assurer des tâches de proximité, être au cœur de l’événementiel et veiller à la tranquillité des citoyens et des citoyennes en créant un climat de confiance ? Vous aimez travailler au sein d’une équipe dynamique ?

Alors devenez agent ou agente de Police municipale, un métier varié et passionnant !

Le recrutement se déroule tout au long de l’année et le point d’entrée est unique : devenez.ge.ch

Vous y retrouverez toutes les informations utiles :

  • faire carrière à la Police municipale
  • la formation
  • le calendrier des processus
  • comment postuler
  • les prérequis
  • les qualités recherchées
  • les critères médicaux

La personne qui souhaite rejoindre la police municipale doit répondre aux prérequis et réussir l’ensemble du processus de recrutement.

Group
Group

Inscription à la newsletter

Recevez toutes les actualités communales ainsi que les alertes émises par la Mairie.